Bannièredef


BROOKLYN BOY

1-brooklyn-boy-166
Genre: Comédie dramatique
Lieu: Louvain-la-Neuve
Théatre: Théâtre Jean Vilar Plan d'accès

Du 24.09.2015 au 15.10.2015

« 384 pages ? Tu avais tant de choses que ça à raconter ? » demande son père à Éric. Mais c'est peu en réalité pour que ce jeune écrivain puisse s'alléger d'un très lourd fardeau : sa difficile condition de juif américain. Son roman autobiographique mettra-t-il un terme à sa quête d’identité ?
Une pièce pleine de tendresse, d’humour et d’émotions qui souligne la difficulté de communiquer avec ceux que l’on aime.

Description

Brillant, doué, sensible, Eric a travaillé dur pour sortir de la communauté juive de Brooklyn et ressent le besoin de sortir des frontières culturelles de sa communauté. Il tente d’échapper à la lourde hérédité d’une copie conforme à son père, inculte et besogneux. C’est cette histoire qu’il raconte dans son roman : la vie avec son père qui le rabroue sans cesse, la relation avec son ami Ira Zimmer, un adolescent boutonneux, sa barmitzva, son départ de Brooklyn et ses études à Columbia… Un parcours qui semble réussi : succès, célébrité, fortune…
A 45 ans, il connaît enfin le succès avec son livre inspiré de son enfance. Encensé par les médias, il est en pleine tournée promotionnelle de son nouvel ouvrage lorsqu’il rend visite à son père, vieil homme malade et bougon. Entre le petit gars de Brooklyn devenu un écrivain reconnu et le paternel vendeur de chaussures, le courant a souvent eu du mal à passer. Aujourd’hui, les deux hommes ne parviennent toujours pas à se comprendre d’autant qu’Eric a tout fait pour échapper à la pesante hérédité familiale. Il a fréquenté l’université, est devenu athée, s’est marié à une non-juive, a fui ses origines.

Le texte de Donald Margulies est tout en humour et en sensibilité.
Dans ce spectacle, on rit, car cette pièce souligne avec tendresse et humour la difficulté d’échanger et de communiquer avec ceux que l’on aime. Un humour fin, typiquement américain, proche de Woody Allen. Puis on est ému par l’histoire, celle d’un fils cherchant désespérément la reconnaissance d’un père, leur déchirante incapacité à se dire des mots tendres. Parvenu au bout de sa quête, l’écrivain n’est pas seulement réconcilié avec son identité juive, il est avant tout un fils dans les bras de son père.

De Donald Margulies
Adaptation française: Michel Fagadau
Dramaturgie et mise en scène: Armand Delcampe
Avec Armand Delcampe, Richard Ruben, Freddy Sicx, Catherine Conet, Deborah Amsens, Rosalia Cuevas, Julien Lemonnier

Richard Ruben est un artiste « multi-cartes ». Il a arpenté les festivals avec ses one-man shows. On le découvre ici dans un rôle bouleversant et complètement inattendu.

Soyez le premier à ajouter votre avis.

“BROOKLYN BOY”

Plan d'accès

Adresse: Rue du Sablon, 1348 Louvain-la-Neuve